Pourquoi les farines d’insectes utilisées en aquaculture sont-elles durables ?


Les granulés utilisés en aquaculture contiennent tous les besoins protéiques, lipidiques, et autres nutriments essentiels aux espèces aquacoles. Ils sont, en partie, fabriqués à partir de farines et d’huiles de poissons. Les farines de poissons sont obtenues à partir de poissons sauvages gérés sous quotas, et de coproduits de poissons. 20% des captures de poissons sauvages pêchés en Europe sont réalisées par la pêche minotière (EUMOFA, 2017) : une pêcherie industrielle et intensive dont les captures sont destinées exclusivement à la confection d’aliments pour l’élevage.

Avec le développement de l’aquaculture, la stagnation des captures de la pêche minotière et une volonté croissante de garantir la durabilité écologique de cette filière, il a fallu trouver des alternatives alimentaires pour pouvoir subvenir aux besoins des élevages aquacoles.

L’utilisation de protéines d’origine végétale (soja, lin, etc), d’algues, de coproduits (appelés aussi sous-produits, ils désignent les captures accessoires, les rejets, ou les invendus. Ce sont généralement les poissons ou parties de poissons non consommés classiquement. Ils proviennent des procédés traditionnels de transformation des produits de la mer comme le filetage, l’éviscération, le pelage…) et aussi plus récemment de farines d’insectes sont des alternatives à l’utilisation de ces ressources marines. Ainsi, la pression de pêche sur les poissons sauvages se retrouve diminuée, il est alors possible d’envisager une alimentation durable.

En plus d’être des aliments naturels pour les poissons, les insectes sont riches en protéines (45-75% du poids sec suivant l’espèce) tout en possédant une très faible empreinte environnementale et hydrique (en se basant sur l’impact environnemental et sur l’utilisation d’eau nécessaire à la production d’une denrée). De plus, les insectes possèdent de très bons indices de conversion, c’est-à-dire l’efficacité d’un aliment pour produire 1 kg d’insectes.

Le cycle d’élevage des insectes est lui-même durable et complémentaire avec l’agriculture : les insectes sont nourris avec des coproduits issus de l’agriculture tels que les tourteaux et autres pailles de céréales, tandis que les fientes des insectes sont réutilisées pour fertiliser ces mêmes champs.

Depuis 2017, le programme Mr.Goodfish est partenaire de l’entreprise Innovafeed, novatrice en matière d’élevage et de transformation d’insectes pour les poissons d’aquaculture. Ensemble, nous mettons en avant une aquaculture responsable et durable.

X